Harar, sur les traces de Rimbaud l’Éthiopien

Bien avant la construction de la ligne de chemin de fer Addis-Djibouti, la ville de Harar était le grand centre de négoce de l’est de l’Ethiopie et reliait les hauts-plateaux d’Abyssinie à l’Océan Indien. Elle était aussi et reste toujours un centre primordial de l’Islam, quatrième en importance après La Mecque, Médine et Jérusalem.

Harar, cité historique a attiré en son temps des générations de voyageurs, artistes, écrivains et poètes, notamment Arthur Rimbaud, qui en fit sa ville d’adoption dans les années 1880. Voici quelques clichés capturés lors de mon passage dans cette ville mythique, en espérant qu’ils vous fassent voyager !

Comments are closed.